Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

FORMATION en ADAHE®

Formation de180 heures réparties sur 12 week-ends d'octobre 2021 à avril 2023.

Cette formation se tiendra à mon cabinet de Vannes, au 13 square de l'île Brannec.

Nombre de stagiaires compris entre un minimum de 4 et un maximum de 8 personnes.

Coût total de la formation: 3000,00.

Pas de prise en charge. Chaque week-end comprend 15 heures de formation et coûte 250,00 euros.

Ceci étant vu et si vous avez envie d'aller plus loin, voici le contenu:

Cette formation aura pour but de vous former au traitement du stress relationnel en allant dans les profondeurs des sources du stress. Que celui-ci se manifeste par des douleurs, de l'insomnie, de l'irritabilité, de l'épuisement, de la procrastination, de l'agressivité, de la dépendance affective ou autre, de la jalousie, de la peur, ou quoi que ce soit d'autre, l'origine en est quasiment à chaque fois les souffrances égotiques.

Cette formation sert à acquérir les outils de discernement pour accompagner les personnes en souffrance et leur apporter ces outils pour devenir plus autonome. En d'autres termes, vous devenez thérapeutes de l'ego et pédagogues. Cette formation sera également thérapeutique pour vous, et très riche en pédagogie et outils de travail sur vous-même. À l'issue de cette formation, vous devrez être en capacité de traiter rapidement n'importe quelle situation de stress vous concernant et d'accompagner des individus ainsi que des groupes.

Contenu de la formation:

► Méthodologie en analyse transactionnelle pour décrypter les tenants et les aboutissants d'une situation de stress lambda, puis vos propres situations personnelles. En ce sens, vous allez apprendre le "D" d'ADAHE®. Discernement.

► Travail d'affinage de la compréhension, avec beaucoup de partages, pour acquérir du vocabulaire. C'est le "A" d'ADAHE®.

► Techniques énergétiques pour se libérer des causes de la souffrance et réparer, harmoniser. C'est le "H" d'ADAHE®.

► Cela demande beaucoup d'entrainement, à des situations diverses, pour que cette capacité d'Aide au Discernement et à l'Ajustement de l'Ego, l'ADAHE® devienne fluide et fonctionnel partout.

► Ateliers de réflexion philosophiques et sémantiques pour acquérir encore du vocabulaire, autour de thèmes  qui seront évoqués au fur et à mesure de la formation.                                                                  ► L'ADAHE® nécessite une grande capacité d'écoute. Aussi, l'écoute centrée sur la personne selon Carl Rogers sera le pilier central de cette formation. Au total, une centaine d'heures sera consacrée à cet apprentissage ( car c'est toujours un apprentissage, quel que soit votre "niveau". Une remise en question permanente qui se traduira par de nombreux ateliers, des expériences diverses pour développer la compréhension empathique et être en capacité d'appliquer l'ADAHE® dans le plus grand respect de la personne.

► Ce travail en écoute permettra de mieux discerner vos propres souffrances relationnelles. Ce sera donc dans    un premier temps un travail sur vous avant d'être un travail

► Pour être en capacité d'accompagner l'autre dans le discernement de ses souffrances égotiques, quelles qu'elles soient, il est nécessaire d'avoir fait ce travail en grande partie sur soi. Car il est très vite fait de juger, même s'il on croit avoir dépassé cela. En ce sens, le praticien en ADAHE® n'est plus dans l'empathie, mais entre dans la compassion, fruit d'un grand dépouillement de ses propres souffrances égotiques.

► Seront utilisés également d'autres outils de compréhension de soi, de ses fonctionnements égotiques  tels que des ateliers de sophro-créativité, que j'utilise depuis 25 ans. Utilisés dans le cadre de l'ADAHE®, ils prennent une toute autre dimension.

►  Laurent Dambraine, coach professionnel certifié intervenant en entreprise auprès des cadres, dirigeants et     managers en coaching individuel et en coaching d’équipe, viendra sur quelques journées. Il apportera son  expérience et son éclairage pour mieux comprendre nos mécanismes et nos compétences relationnels.

Il traitera en particulier des soft skills, regroupant des compétences psychosociales (cognitives, comportementales, relationnelles) appelées aussi « savoir-être » ou « compétences transversales ». Ces soft skills, de plus en plus mises en valeurs dans le monde du travail, révèlent une ou plusieurs singularités de chacun de nous, souvent décrites par les autres : Il est « créatif » ! Elle est « communicante » ! Elles s’expriment surtout lors de relations et ont un impact sur les autres personnes

► Vous apprendrez également à animer des groupes de travail en ADAHE®, animer des ateliers comme je fais.

► Journées de mises en situation, supervisions, professionnalisantes.                                                                   


                                                            


À l'issue de cette formation, vous serez certifié-e praticien-ne en ADAHE®,

traitement du stress et de l'hypersensibilité relationnels.

Devenez les premiers égothérapeutes.

Mais au fait, c'est quoi "l'ego"?

Pour y voir plus clair, je vous présente un extrait de mon livre "Histoire zéro tic", où Estelle, une des protagonistes, explique son point de vue sur l'ego. C'est la base de tout le travail que je vous propose.

"— Oui, je comprends que tu ne comprennes pas bien, répond Estelle. On parle souvent d’ego. Que ce n’est pas bien d’avoir de l’ego. Mais l’ego, c’est mon moi profond, je ne peux pas m’en libérer, j’en ai besoin pour exister, pour être en vie. Ce n'est pas lui le vrai problème. Par contre je peux me libérer de mes souffrances égotiques, comme je l’ai dit tout à l’heure. Explication : Quand on est tout petit, on est tout neuf, tout propre, innocent. On a un ego tout scintillant. Et en grandissant, on se heurte à des refus, des incompréhensions, des humiliations, des rejets, des mises à l’écart, des moqueries, des violences verbales ou physiques, de la culpabilité, de la honte, de la colère, du ressentiment, de la jalousie, du remord, des regrets, des frustrations, du dégoût et j’en passe. Tout cela nous blesse, nous fait souffrir. Plus on nous pompe l’air et plus on souffre et plus nos blessures égotiques prennent de place dans notre vie. Et du coup, notre ego suit le mouvement car il se débat pour exister au milieu de cet environnement indélicat ou carrément agressif. Plus nous avons de blessures, plus notre ego cherche à prendre sa place et plus il en prend, en effet, mais à contre-courant de ce qu'il était au départ. Du coup, de mon point de vue, avoir un ego surdimensionné, selon l'expression consacrée, c’est avoir beaucoup de souffrances, de blessures narcissiques, de souffrances égotiques. Ce sont celles-ci qui sont à prendre en compte en fait. L'ego est un faux problème et personne ne sait vraiment de quoi il s'agit quand on lui parle de son ego. Sauf que ça lui fait mal parce qu'il sent que ce n'est pas bien. Donc culpabilité. Et de nouveau blessure. Avoir un ego surdimensionné ce n’est pas forcément la ramener plus que les autres. Le timide qui n’ose pas, qui a peur, qui pense qu'on le regarde, qu'on va se moquer de lui a autant de souffrances non réglées et un ego aussi surdimensionné que celui qui la ramène ou qui se vante. Et les gens douloureux aussi car tout cela se traduit, se manifeste dans le corps, par le corps, d’une manière ou d’une autre. En bref, tout le monde a un ego surdimensionné si on va par-là ! Et d’où viennent ces blessures ? De tout plein de mots entendus, d’expressions du visage décelés chez les autres, de comportements, d’attitudes physiques, de traitements de notre entourage que nous interprétons comme malveillants. Et tout cela nous conduit à nous dévaloriser, à nous faire perdre notre confiance en nous-même, à nous dénigrer, nous sous-estimer, nous sentir mal aimé. Par réaction - car il faut bien, non pas vivre avec ça, mais survivre - nous allons enclencher toutes sortes de processus qui vont faire de nous des gens colériques, haineux, prétentieux, vaniteux, envahissants, égocentriques, possessifs, mais aussi effacés, timides, comme je le disais, peureux, anxieux, soumis et tout ce que vous voulez. Tous les traits de caractères peuvent s’y retrouver. Nous faisons suer notre monde extérieur lorsque nous n’avons pas réglé nos souffrances égotiques. Mais comme la plupart du temps c’est inconscient et que la personne elle-même n’a pas conscience qu’elle est en souffrance, tellement cela fait partie de ses fonctionnements, elle ne fait rien pour changer et dégage quelque chose qui peut être répulsif pour certaines personnes. Et souvent, elles pensent que cela vient des autres. « Ce n'est pas moi qui ai un problème, c'est l'autre ! »

— Ah oui, c’est vrai, il y a des gens que je ne supporte pas. Et je ne saurai pas dire pourquoi, mais j’éprouve une vraie répulsion, confirme Nicolas.

— Alors à ce moment là, ce qui est intéressant, c’est ce que cela provoque chez toi comme réaction. Si cela t’énerve, ou te fait monter l’adrénaline, t’exaspère, t’angoisse, te rend amorphe, t’attriste, ou je ne sais quoi, bref, te fait sortir de ta justesse, de ta paix très provisoire, et t’occasionne un désordre ou une souffrance morale, émotionnelle, et que tu en as conscience, alors là, tu vas pouvoir agir. Quand je parle de souffrance, ce n’est pas forcément très fort. Sur une échelle de zéro à dix, elle peut se situer à quatre ou six. Mais cela suffit pour que cela te nuise, te cause un désordre. Tu sais que tu ne peux pas changer l’autre, par contre, tu peux faire un travail sur toi, sur ta conscience et surtout te libérer de ce qui te fait souffrir, t’énerve, te met en colère, déclenche cette perturbation dans ta belle écologie personnelle. Grâce à l’autre, tu vas finalement pouvoir entrer en relation avec toi. La souffrance empêche de se concentrer, d’être présent. On n’arrive plus à vivre le moment présent. C'est ce que vit Roselyne. Même si l’on pratique le yoga, la méditation sous quelque forme que ce soit, il en est ainsi, quand la souffrance est trop forte, le malaise trop prégnant, quand le mental est trop pris par l’obsession, il est difficile d’être là. Bien sûr, on peut se donner l’illusion que pendant quelques minutes, voire une ou deux heures, on arrive à laisser de côté nos pensées envahissantes, les accueillir et se faire croire que l’on maîtrise la situation, que l’on gère. Mais ça revient. Et on se demande pourquoi on fait tout ça, la méditation, le yoga, la sophro, et toutes ces méthodes. Si le désordre est trop important, il est nécessaire de s’en libérer, afin de reprendre le cours de sa vie dans une plus grande conscience, dans la vivance de chaque instant. C’est ce que je fais depuis plus de quarante ans.                                                                                                                                                                 

— Tu ne dois plus avoir d’ego alors, lui dit Roselyne.                                                                                                 

— Mais bien sûr que si ! Et encore des souffrances égotiques, des blessures narcissiques ! Et je l’assume, ne     cherche pas à me faire passer pour une sainte ou pour la perfection incarnée. C’est d’ailleurs ce qui me rend libre ! C’est très enfermant de vouloir être parfait. Et très orgueilleux ! Qu’est-ce qui motive à vouloir être parfait ? Non, moi je travaille, ou plutôt, je m’occupe – c’est moins tyrannique peut-être à entendre - à souffrir de moins en moins de mes fonctionnements délétères. Je m'occupe à me libérer de mes blessures égotiques. Et à être de plus en plus empathique envers moi-même. Ma motivation, c’est être moi-même, en toute simplicité, c'est être libre."




Voici maintenant les dates prévues pour 2021 et 2022


   1 - 22/23 janvier 2022

2 - 5/6 mars 2022   

3 - 2/3 avril 2022    

4 - 14/15 mai 2022

5 - 25/26 juin 2022

           6 - 17/18 septembre 2022

           7 - 26/27 novembre 2022 

Les 5 dates suivantes seront à prévoir avec le groupe pour 2023.

Pré-requis: être prêt à travailler sur son ego, ou plutôt ses souffrances égotiques.

Sans que ce soit obligatoire, c'est un plus d'avoir lu "Histoire zéro tic" avant. En plus c'est divertissant...

Cette formation est sous le signe du non jugement et surtout de la non condamnation. Je sais de quoi je parle. Et bien entendu, sous haute confidentialité.

Formation hautement libératrice et hautement déculpabilisante.

Si vous ne vous sentez pas prêt-e pour cette formation , mais que cela vous intéresse grandement, je vous suggère de commencer par les ateliers dont les dates sont sur la page "Ateliers d'ADAHE".

Pour tout renseignement:

06 14 74 79 21

Par sms ou directement au téléphone

mail: [email protected]

                                                                                                                                                    

     

0